abel nicosdriou project

Chaosmos X. Se souvenir de demain

Avec : Eva & Franco Mattes, Heather Dewey-Hagborg, Apparatus 22, Yoon Ji Seon, Daniela Ortiz, Jon Rafman, Regina Jose Galindo, Shirin Fakhim, Christophe Bruno, Roger Ballen, Ariel Orozco, Mickalene Thomas, Melissa Ichiuji, Cindy Sherman, Loretta Lux, Lucas Samaras, Makoto Aida, Bjarne Melgaard, Robert Mapplethorpe, Andres Serrano.

 

En écho à l’ouverture du MO.CO, Mécènes du sud Montpellier-Sète invite Alain Servais, membre de son comité artistique, à montrer une sélection d’œuvres de la Collection Famille Servais (Bruxelles).


Collectionneur d’art contemporain averti, Alain Servais aime partager avec le public les œuvres qu’il a acquises lors des vingt dernières années. Partant du principe d’accrochage chronologique des collections dans les institutions muséales, vingt œuvres sont présentées, non pas par année de création, mais par année d’acquisition, de 1999 à 2018. Chaque œuvre choisie est représentative des autres, mais également emblématique de l’évolution du goût et des préoccupations d’Alain Servais, ainsi que des axes qui se dessinent année après année au sein de la collection. Il s’agit ici de dessiner un portrait en creux et en perspective du collectionneur, ainsi que celui de la société de ce début de siècle à travers son regard.

 

De Blood and Semen d’Andres Serrano à My Generation d’Eva & Franco Mattes, l’exposition CHAOSMOS X. Se souvenir de demain propose un parcours à travers le corps - qu’il soit biologique, social, technologique ou numérique - et ses évolutions, ses mutations. Il est donc autant question de la vie avec ce mélange de liquides biologiques - le sang et le sperme - que d’arriver à une réflexion sur la mort numérique. Pour cela, les années défilent et abordent tour à tour la représentation du sexe (Robert Mapplethorpe) et de ses pratiques (Cindy Sherman), la subversion et les sous-cultures (Bjarne Melgaard), le clonage et la bioéthique (Makoto Aida), les identités imaginées ou fantasmées (Lucas Samaras), la manipulation digitale des images (Loretta Lux) et les modifications chirurgicales esthétiques (Yoon Ji Seon), l’éducation et son accès (Melissa Ichiuji), le genre et les différences sociales (Mickalene Thomas), l’amour et la filiation (Shirin Fakhim), la pauvreté et ses effets (Ariel Orozco), les zones sombres de l’humanité (Roger Ballen), les systèmes d’information et la pensée globale (Christophe Bruno), l’activisme politique et la mémoire (Regina Jose Galindo), l’émigration et la libre circulation (Daniela Ortiz), l’impact de la technologie sur la surveillance (Jon Rafman), la couleur de la peau et son rôle social (Apparatus 22), les analyses ADN et le déterminisme (Heather Dewey-Hagborg). Autant de sujets philosophiques, scientifiques, politiques et théoriques actuels aux répercussions futures.

L’exposition et sa publication sont réalisées avec la participation de Clara Lassudrie Duchêne, Marie Applagnat, Justine Vic, Judith Hassine, Diane Grosbois, Anaëlle Guillermont-Canale, Romane Guillaume, Alice Avellan, Julie Gaillard et Mykhailo Yermakov, étudiants du MO.CO ESBA et du Master 1 Conservation, Gestion et Diffusion des œuvres d'art des XXème et XXIème siècles de l'Université Paul Valéry.

L'œuvre " Apparatus 22 - "Q for Montpellier: Have you..." est présentée en parallèle dans la vitrine teaser de Mécènes du sud Montpellier-Sète située au 18 rue de la République à Montpellier.

Développé avec Berta.me